Voligny

Le lieu s’écrivait Vaulignier au XVIe siècle, puis s’est transformé en Vauligny pour finir aujourd’hui en Voligny. À l’origine le lieu était une petite vallée, un vau, en forme de croissant dans laquelle était plantée une lignière, un champ de lin.

Cette vallée est également désignée sous le nom de vallée Bourbon : elle n’a rien à voir avec la famille royale, c’est seulement un bras du ruisseau principal où l’eau stagnante a déposé petit à petit une terre appelée bourbe (bourbier marécageux). Voir le précédent article concernant Vodanum , j’y avais oublié cet autre lieu marécageux.

Acte de vente de 1543. Deuxième ligne :  » du lieu de Vaulynier ». Archives départementales d’Indre-et-Loire, 3E1/214.

Le trésor de Voligny

L’endroit est marqué par une légende de trésor, racontée en 1976 par Robert Blondel dans son livre Rochecorbon – Indre-et-Loire, essais de monographie :

« […] En 1195, sur le territoire de Rochecorbon eut lieu un sérieux accrochage entre les Anglais venus du nord et les Français venus du sud, au lieu appelé Voligny.

Les Anglais enfouirent un trésor enfermé dans une caisse. Un an plus tard, ceux-ci venant le récupérer, se firent massacrer. Le trésor y serait donc encore. Ceci se passait entre la bataille de Fréteval, près de Vendôme (1194), qui vit le triomphe de Richard Cœur de Lion, et la bataille de Bouvines (1214), qui connut la victoire des Français. »

Je ne connais pas l’origine de cette légende à Rochecorbon mais elle est fort commune dans plusieurs autres régions où les Anglais passèrent : Crèvecoeur, Azincourt, Beeston, Peyrilles, Jumièges… Ce pseudo-trésor n’est pas près d’être découvert !

La fontaine miraculeuse des Poitevins

La fontaine des Poitevins doit son nom à une famille qui y possédait des terres au XVIe siècle, les Poictevin. Ses eaux alimentent le petit ruisseau de Rochecorbon, nommé au XXe siècle la Bédoire. La légende de la fontaine miraculeuse date de 1826. En 1824 le moulin de Touvoie (où Cocteau tourna en 1945 les premières séquences de La Belle et la Bête) était la propriété d’Alexandre Gay, un chirurgien parisien renommé. C’était également l’époque où l’on souhaitait le développement des eaux minérales pour leurs bienfaits espérés. Ces eaux mises en bouteilles étaient alors exclusivement vendues en pharmacie. Gay y vit l’opportunité de vendre l’eau de sa propre source du moulin : dans un but publicitaire il inventa l’histoire de la source de jouvence, l’eau pure devant régénérer le corps de ceux qui la buvaient.

Mais l’affaire tourna court. Tout d’abord parce qu’on pouvait donner toutes les vertus à son eau, mais pas celle d’être minérale : elle ne contient justement presque pas de minéraux ! D’autre part il était apparu que l’eau était mise en bouteille au moulin situé en amont, avant la source dite de jouvence. Gay compléta rapidement en 1827 la légende en affirmant que toutes les sources du ruisseau étaient fontaines de jouvence : fontaine de Touvoie bien sûr, des Cartes, de la Petite Moussardière et bien entendu celle des Poitevins. La manœuvre était grossière et la commercialisation des eaux s’arrêta très rapidement tout début 1828. 

Carte postale vers 1910 : « Vers 1827 ses eaux avaient acquis une réputation telle qu’elles se vendaient à Paris 1 fr. 50 le litre ».

Mais la légende était créée, elle retrouva de la vigueur tout début XXe siècle avec les premières cartes postales, puis dans les années 1920 avec les récits historiques dans le bulletin paroissial par l’abbé Savoie, le curé de Rochecorbon, et en 1976 avec la publication de Blondel. Enfin en 2016 on vit même en vente sur internet des billes miraculeuses qui avaient été plongées dans cette fontaine, une escroquerie qui fit long feu.

L’ancienne ferme de Voligny : La Chaumont

Elle apparaît sur les vielles cartes : on y voit le tracé des fossés qui entouraient la ferme. Nous n’en savons pas plus car ces terres sont aujourd’hui un bois, protégé et classé. Un chemin passant à proximité permet de redécouvrir ce site dont on ne sait s’il était gaulois ou carolingien…

Carte des lieux en 1819. Cadastre dit napoléonien, Archives départementales d’Indre-et-Loire, accessible en ligne.

La propriété de Voligny

C’est une ancienne maison aux champs du XVIe siècle qui comprenait une maison d’habitation, une métairie qui exploitait notamment la plantation de lin et une petite closerie qui nourrissait la famille : potager, verger poulailler, porcherie (toit à porcs) et quelques vignes. Ces dernières perdurèrent jusqu’au milieu du XXe siècle où leur qualité inférieure les fit disparaître au profit d’un bois.

Photographie aérienne de l’IGN en 1961 : on y voit les dernières traces des vignes de Voligny.
Le même endroit par l’IGN en 1979 : la forêt s’étend !

2 réflexions sur “Voligny

  1. Bonjour Claude
    Merci pour cet excellent article sur un lieu proche de ma demeure. Une légende que m’a raconté Mr Leclerc est qu’à Voligny il y avait un cabaret -auberge au XV siècle où Jeanne D’Arc s’y serait arrêtée car la voie romaine passe à Voligny. D’ailleurs cette légende s’applique à la Moussardière qui est à 2 pas de Voligny où Jeanne D’Arc y aurait séjourné le temps d’une pause ( son propriétaire actuel connait lui aussi cette légende)
    En 1870 /71 les Prussiens se seraient battus aux Poélons et certains de ceux-ci auraient été inhumés au cimetière de Parçay.
    Bien cordialement
    Jean-Pierre Paquien

    J'aime

    1. AAAhhh, sacrée Jeanne d’Arc…. Où n’est-elle pas passée ?! Probablement pas à Rochecorbon, sauf à la traverser en allant vers Orléans. En tout cas, aucun texte historique n’en fait mention.
      On peut juste se souvenir que l’hôte de Jeanne d’Arc à Tours était Jean Dupuy, aussi seigneur de notre Saint-Georges. Je laisse maintenant les plus rêveurs imaginer Jeanne venant à Saint-Georges prier dans la chapelle, puis faisant boire son cheval à la fontaine de Touvoie, et passant à Voligny s’inquiéter de ce qu’était devenu le trésor des Anglais. :o)
      Bien à toi
      Claude

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s