Crise écologique et alimentaire : c’était au XVIe siècle !

Les notables des villes de toute l’Europe prennent conscience de la pollution urbaine, qu’elle soit sonore, olfactive, nocive. Ils s’inquiètent de la nourriture et de l’eau de mauvaise qualité. C’était au XVIe siècle, il y a 500 ans. Face à ces difficultés écologique, alimentaire, mais aussi sociologique, architecturale et économique, une solution européenne émergea : les « maisons aux champs ».

C’est à découvrir ce jeudi 10 décembre 2020 sur la chaîne Youtube de la mairie de Tours :

https://www.tours.fr/actualite/707/73-conference-des-jeudis-de-l-histoire-et-du-patrimoine.htm

Vous y verrez les préceptes imprimés par Pierre de Crescens en 1521 (bientôt les 500 ans !) jusqu’à Olivier de Serres dont le livre Le théâtre d’agriculture et ménage des champs fait aujourd’hui référence dans les démarches écologiques par ses préconisations d’une agriculture naturelle sans intrants chimiques.

Deux exemples de « maisons aux champs » rochecorbonnaises : le château de Rosnay et le Grand Vaudasnière.

En raison de la Covid cette conférence a été enregistrée, elle dure une demi-heure et est doublée en langage des signes. À consommer sans modération !

Claude Mettavant


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s