En face de Marmoutier : suite en 1917 ?

Robert Pezzani dans son article Quels sont ces vestiges en Loire, face à Marmoutier et Rochecorbon? nous avait instruit de ses recherches notamment sur la possibilité d’un pont reliant Marmoutier à Saint-Pierre-des-Corps. 
Il refermait son étude par :
Constatant que ces morceaux d’ouvrages sur les deux rives se font vis-à-vis, on est en droit de penser qu’ils pouvaient faire partie d’une même structure, par exemple un pont ou autres systèmes permettant de traverser le fleuve et de rejoindre Marmoutier. Est-ce crédible ? Peut-être pas ; dans ce cas, l’énigme reste totale.

Deux hasards m’ont remis sur cette piste.

Le premier concerne un travail en cours sur la période de la première guerre mondiale. Marmoutier avait alors été transformé en hôpital pour y soigner les blessés ramenés du front. Pour dissiper leur ennui ces blessés éditèrent un petit journal, une feuille de chou comme ils la surnommaient, intitulé Marmoutier-Gazette (Archives départementales d’Indre-et-Loire, 219PERU1) : avec un ton humoristique ce journal raconte la vie de l’hôpital, chambrée par chambrée, les petits potins, l’actualité des conflits, etc. Illustré de dessins et caricatures il se vantait cependant de n’avoir jamais été censuré, chose bien rare à cette époque de guerre.
Dans le numéro 140 du 25 novembre 1917, le titre du journal ayant entretemps été raccourci sous la forme Mar-Gaz, on peut lire ce petit article :
Ce journal était habitué aux calembours, aux clins d’oeil amicaux (comme ceux de cet article vis-à-vis des deux infirmières, des pavillons ou du tarif du péage), mais il ne faisait jamais de fausses informations ou de poissons d’avril. On peut donc considérer qu’une partie de ces informations est exacte.
Le deuxième hasard date d’une récente promenade sur les bords de Loire lorsque, justement en face de Marmoutier, je vis cette curieuse construction :
Que nous dit cette plaque de béton avec ses deux rebords ? Ce n’est pas une rampe d’accès à la Loire, elle est bien trop inclinée, trop pentue. Elle ne pose pas directement sur le sol, elle semble s’être écroulée.
Si on l’imagine horizontale, pourrait-il alors s’agir du début d’une passerelle traversant ce bras de Loire ? En se retournant dos à la plaque on voit ceci :
Exactement dans l’axe de l’élément de béton on peut apercevoir des restes qui tracent une ligne droite de débris affleurant la surface de la Loire assez basse à cette époque. La coïncidence des deux est troublante.
Alors, passerelle ou pas passerelle construite par les Américains sur la Loire en face de Marmoutier ? Les quelques ouvrages que j’ai consultés sur cette période ne m’ont rien appris.
L’enquête continue. Peut-être un de nos lecteurs saura infirmer ou confirmer cette hypothèse !
Je vous joins cette (jolie ?) vue panoramique de l’endroit, vision à 180° qui déforme les perspectives mais réunit sur la même image cette plaque de béton et les affleurants : les deux sont réellement bien dans le même axe, l’image donnant l’impression d’un angle droit…
Cliquez pour agrandir l’image !
Et cette dernière image prise du haut de la plaque confirmant l’axe :


2 réflexions sur “En face de Marmoutier : suite en 1917 ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s